Le Pays de Grande Sologne,

100% solognot !

Rassembler 29 collectivités territoriales pour agir
plus efficacement
 
Cette organisation publique est un "syndicat mixte" rassemblant les 3 communautés de communes (Cœur de Sologne, Sologne des Étangs et Sologne des Rivières), les 25 communes qui en sont membres et le département de Loir-et-Cher. Le nombre de communes a varié depuis 1997 pour respecter l’évolution des limites des communautés de communes.
 
Le territoire du Pays de Grande Sologne (PGS) est situé à l’extrémité Est du Loir-et-Cher, en limite du Loiret et du Cher qui ont, avec le Loir-et-Cher, la Sologne en partage. Les autres Pays voisins qui l’entourent sont plus ou moins largement en Sologne, contrairement au PGS, 100% solognot.
Nous avons créé ce Pays de Grande Sologne en 1997 pour être mieux à même de mener des projets en commun et de passer des conventions avec la Région, l’Etat, et l’Europe, pour les financer.
La carte du Pays de Grande Sologne
 
L'ancien bureau du Pays de Grande Sologne
Entretien du président du Pays de Grande Sologne avec le magazine du Conseil général de Loir-et-Cher
Convaincre le Ministre de financer une seconde Opération de restructuration de l’artisanat et du commerce (ORAC)
Convaincre le Ministre de financer une seconde Opération de restructuration de l’artisanat et du commerce (ORAC)

Définir de véritables
"stratégies de territoire",
pour répondre durablement
aux besoins
de la Grande Sologne
et de ses habitants


Le rôle essentiel du Pays est de définir des stratégies et de mener des projets que ses membres, séparément, ne pourraient ni réaliser ni financer.

Le Pays a pleinement démontré son efficacité pour :

  • l’élaboration de véritables "stratégies de territoire" permettant la promotion de projets cohérents et structurants. C’est la meilleure manière de répondre durablement aux besoins de la population. C’est la meilleure manière de dépenser moins, en dépensant mieux !

  • la défense de ces projets auprès de financeurs publics (Département, Région, Etat, Union européenne) qui n’auraient jamais retenu des projets isolés : le PGS a ainsi apporté aux habitants de la Grande Sologne plus de 22 millions d’€ de subvention ! Plus d’un million d’€ de subvention chaque année !


Le bilan 1997-2018 du Pays de Grande Sologne vous présente, ci-joint, les principales réalisations s’inscrivant toutes dans des stratégies mûries et décidées par les élus après un important travail de concertation avec les forces vives du territoire (entreprises, associations, services publics ...).Ces forces sont représentées dans le Comité consultatif présidé en 2018 par Mme Michelle Lombardi.
Le Pays n’aurait jamais pu réaliser cette action sans la compétence et le dévouement de la petite équipe composée de sa directrice, Valérie Argy, et de sa secrétaire, Karine Echardour, équipe complétée à temps partiel par Marie.

Les nombreuses réalisations de ces 21 ans de travail collectif ont pu voir le jour grâce, notamment, à la conclusion d’engagements mobilisant 22 millions de subvention au travers de :


Derrière ces différentes actions, il y a une stratégie globale. Comme je l’explique en avril 2015 au préfet de Loir-et-Cher dans mon courrier de demande de subvention de l’Etat pour l’élaboration du Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT), "les élus du Pays de Grande Sologne considèrent que ce SCoT, en complément des démarches déjà engagées, constituera non seulement le document stratégique de planification nécessaire à ce territoire fragile, mais également l’outil de médiation indispensable pour dialoguer "d’égal à égal" avec les territoires voisins.

Le Pays de Grande Sologne refuse en effet d'être réduit au rôle de simple territoire périphérique des agglomérations qui l'entourent et revendique la définition et la construction de son avenir dans un dialogue équilibré avec ses voisins (lettre au préfet de Loir-et-Cher, janvier 2015).

La ruralité est une chance à saisir.

 

Agir aussi

au bénéfice
de toute la Sologne


Le Pays a souvent été, aussi, l’initiateur d’actions au bénéfice de l’ensemble de la Sologne.

Très lié au Syndicat de la Sologne (SMADES), y compris par le fait ... d’avoir le même président, le Pays de Grande Sologne a souhaité continuer ou créer certaines actions intéressant l’ensemble de la Sologne !

En quelque sorte, le Pays "100% solognot" au service de 100% de la Sologne !

Avec l’espoir, en défendant l’identité de la Sologne, d’être rejoint le plus vite possible par d’autres territoires solognots ... Qui se sont montrés assez peu jaloux du travail offert par le Pays de Grande Sologne à l’ensemble de la Sologne !

Quelques exemples à retrouver dans le bilan :

  • la valorisation du bois énergie

  • les premières études sur la maîtrise des clôtures

  • le combat contre le projet de TGV POCL

  • la présidence du comité de pilotage du site Natura 2000

  • la première étude pour créer l’unité de valorisation du gibier

  • l’initiative de la Marque Sologne

  • ou, en 2018, la création du Festival des étangs de Sologne

L'enjeu des clôtures en Sologne
Le bilan 1997-2018 de l'action du Pays de Grande Sologne

Le bilan 1997-2018

Après 21 ans de présidence du Pays de Grande Sologne, face aux décisions d’avenir que le syndicat mixte devait prendre, j’ai décidé en août 2018 de démissionner pour permettre mon remplacement par un élu en fonction.


Le bilan présenté ici (1997-2018) est celui qui a accompagné ma lettre de démission adressée aux autorités, aux élus et aux partenaires.


Bien évidemment, ce bilan a continué de s’enrichir sous la présidence de Pascal Bioulac et , continuera de le faire après les élections municipales du printemps 2020, avec la nouvelle équipe qui sera élue et à qui je souhaite aussi plein succès !

 

Le Petit Solognot

Mentions légales

2020 par Patrice MARTIN-LALANDE